«

»

mar 10

L’isolation écologique une tendance qui s’affirme

Le bois sous forme de fibres de laine et le liège sous une forme expansée sont les matières premières les plus naturelles connues à ce jour en tant qu’isolant écologique. Leurs caractéristiques sont identifiées par les organismes officiels du bâtiment et leurs performances techniques : à la fois thermique et phonique en font les leaders d’un marché, en phase avec les notions de développement durable et avec la nouvelle « réglementation thermique » instituée par les pouvoirs publics.

 

L’isolation laine de bois

 

Il existe une filière courte de valorisation où la matière première « bois » est prélevée à la source dans la forêt sur pieds, au cours de l’exploitation forestière dans le cadre de l’éclaircissement de certaines parcelles boisées. Des machines de broyage mobiles s’activent sur place pour fabriquer, à partir de l’arbre debout, des lamelles de bois déchiquetées et transportées en vrac par des camions-bennes directement vers les unités de transformation. Ensuite les lamelles de bois sont réduites en paillettes et mélangées avec des fibres textiles ou d’autres fibres naturelles comme le chanvre ou le lin. Les fibres réduites en fils végétaux fins sont liées entre elles pour obtenir soit une laine en vrac qu’on insuffle ensuite avec des machines souffleuses spécifiques dans des caissons, dans les combles ou les murs des habitations à isoler, soit sous forme de nattes légères remplies d’air, plus ou moins flexibles à rigides, posées manuellement dans la construction pour une isolation performante, écologique et naturelle.

 

L’isolation Liège

 

Plus ancien, mais tout aussi intéressant, le liège expansé retrouve une place de choix dans l’isolation moderne. L’isolant liège, sous forme de panneaux expansés, était connu bien avant les panneaux isolants chimiques à base de pétrole tels que le polystyrène. On isolait déjà les chambres froides au début du vingtième siècle dans les premiers abattoirs des grandes villes d’Europe. On a pu retrouver lors de démolition de ces anciens abattoirs, des constructions frigorifiques dont les murs étaient isolés avec ce fameux panneau en liège expansé. Leur état était parfaitement conservé et a permis de maintenir durablement la performance thermique. Imputrescible et inaltérable, y compris dans des espaces confinés et humides, le liège conserve toutes ces caractéristiques. Le liège expansé offre aussi une esthétique contemporaine. Resté brut, il est utilisé dans de nombreux produits de revêtement et de finition. Il peut même être enduit de matériaux naturels à base de chaux ou de pâte à papier cellulosique. Ces enduits sont colorés dans la masse avec des pigments de terre ou des oxydes ou encore peints avec une peinture naturelle et écologique.

 

Nul doute que la tendance vers une qualité de vie en phase avec l’environnement et le développement durable ne cessera de s’affirmer en parallèle avec la réduction de la consommation d’énergie. L’isolation écologique et naturelle est maintenant placée au cœur de ce dispositif par l’ État français pour redonner un sens à la vie de la communauté et un avenir prometteur aux générations futures.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>