Optimisez l’aménagement de votre salle de bains

Photo Flickr @vogica

 

La salle de bains est souvent logée dans un petit espace. L’aménagement devient alors plus difficile, c’est la raison pour laquelle il faut faire preuve d’ingéniosité pour donner une impression d’espace. Découvrez les conseils des pros…

 

 

Jouez sur la couleur en adoptant des tons clairs

Les designers et les architectes d’intérieur savent manier les différentes couleurs pour donner cette impression de grandeur ou de confinement à une pièce. Le choix est donc déterminant. Ainsi, pour un petit espace, il est préférable d’opter pour des couleurs claires telles que le blanc cassé ou les pastels.

 

Vous pouvez également choisir des tons contrastés, c’est-à-dire foncés au sol pour aller vers des tons plus clairs en montant. Quant aux finitions, choisissez plutôt les tons lustrés et brillants comme le jaune mimosa ou l’orange mangue. Attention à ne pas en faire trop ! Limitez-vous à deux ou trois couleurs maximum.

 

Adoptez des ampoules lumière du jour

Le choix de la lumière et de son emplacement fait également partie des paramètres qui permettent d’agrandir la salle de bains. Si la pièce ne reçoit pas suffisamment de lumière naturelle, il est nécessaire d’adopter d’autres solutions telles que des ampoules lumière du jour ou encore les spots encastrés. C’est le principe de la multiplicité des sources lumineuses. Le fait de les pointer sur des miroirs donne également un effet sans pour autant éblouir.

 

 

Privilégiez les meubles verticaux

Différents types et formes de mobiliers peuvent y être installés. Il est recommandé d’utiliser des meubles verticaux afin de donner une sensation d’espace. Si l’espace est vraiment restreint, vous pouvez même prendre ceux dont la hauteur atteint le plafond. Outre les miroirs, il faut privilégier les vasques qui multiplient les sources de lumière.

 

 

Misez sur une baignoire ou une douche d’angle

La baignoire d’angle ou la cabine de douche d’angle s’imposent d’elles-mêmes. En effet, elles permettent de gagner un espace considérable sans sacrifier l’essentiel. Pour les dimensions, le choix peut porter sur le 80 x 80 cm, 130 x 130 cm ou 140 x 140 cm. Ce qui est idéal pour  une surface de moins de 5 m².

 

 

Votre salle de bains doit être fonctionnelle

Pour réussir l’aménagement de votre salle de bains, gardez toujours en tête que celle-ci doit être fonctionnelle. C’est une règle en ce qui concerne les petites pièces. Le choix entre une douche, une baignoire ou une baignoire à porte est de ce fait crucial pour l’optimisation de la surface. N’oubliez pas de prendre en considération les systèmes d’ouverture pour aménager au mieux votre salle de bains.

 

L’isolation écologique une tendance qui s’affirme

Le bois sous forme de fibres de laine et le liège sous une forme expansée sont les matières premières les plus naturelles connues à ce jour en tant qu’isolant écologique. Leurs caractéristiques sont identifiées par les organismes officiels du bâtiment et leurs performances techniques : à la fois thermique et phonique en font les leaders d’un marché, en phase avec les notions de développement durable et avec la nouvelle « réglementation thermique » instituée par les pouvoirs publics.

 

L’isolation laine de bois

 

Il existe une filière courte de valorisation où la matière première « bois » est prélevée à la source dans la forêt sur pieds, au cours de l’exploitation forestière dans le cadre de l’éclaircissement de certaines parcelles boisées. Des machines de broyage mobiles s’activent sur place pour fabriquer, à partir de l’arbre debout, des lamelles de bois déchiquetées et transportées en vrac par des camions-bennes directement vers les unités de transformation. Ensuite les lamelles de bois sont réduites en paillettes et mélangées avec des fibres textiles ou d’autres fibres naturelles comme le chanvre ou le lin. Les fibres réduites en fils végétaux fins sont liées entre elles pour obtenir soit une laine en vrac qu’on insuffle ensuite avec des machines souffleuses spécifiques dans des caissons, dans les combles ou les murs des habitations à isoler, soit sous forme de nattes légères remplies d’air, plus ou moins flexibles à rigides, posées manuellement dans la construction pour une isolation performante, écologique et naturelle.

 

L’isolation Liège

 

Plus ancien, mais tout aussi intéressant, le liège expansé retrouve une place de choix dans l’isolation moderne. L’isolant liège, sous forme de panneaux expansés, était connu bien avant les panneaux isolants chimiques à base de pétrole tels que le polystyrène. On isolait déjà les chambres froides au début du vingtième siècle dans les premiers abattoirs des grandes villes d’Europe. On a pu retrouver lors de démolition de ces anciens abattoirs, des constructions frigorifiques dont les murs étaient isolés avec ce fameux panneau en liège expansé. Leur état était parfaitement conservé et a permis de maintenir durablement la performance thermique. Imputrescible et inaltérable, y compris dans des espaces confinés et humides, le liège conserve toutes ces caractéristiques. Le liège expansé offre aussi une esthétique contemporaine. Resté brut, il est utilisé dans de nombreux produits de revêtement et de finition. Il peut même être enduit de matériaux naturels à base de chaux ou de pâte à papier cellulosique. Ces enduits sont colorés dans la masse avec des pigments de terre ou des oxydes ou encore peints avec une peinture naturelle et écologique.

 

Nul doute que la tendance vers une qualité de vie en phase avec l’environnement et le développement durable ne cessera de s’affirmer en parallèle avec la réduction de la consommation d’énergie. L’isolation écologique et naturelle est maintenant placée au cœur de ce dispositif par l’ État français pour redonner un sens à la vie de la communauté et un avenir prometteur aux générations futures.

Immobilier de luxe : entre les mains des étrangers

Le parc immobilier de luxe français serait en train de basculer entre les mains des milliardaires étrangers d’après les spécialistes de l’immobilier haut de gamme. Les Chinois sont sur les rangs et ne sont pas prêts à faire machine arrière.

Les biens de luxe pour les étrangers

L’immobilier de luxe en France est de plus en plus convoité par les étrangers selon les spécialistes du secteur. Les transactions de biens immobiliers de 4 à 10 millions d’euros, pour plus de la moitié, ont été réalisées au bénéfice d’étrangers. Pour les biens de plus de 10 millions d’euros, notamment à Paris, 85 % des acheteurs sont d’origine étrangère. Le président du conseil en immobilier Daniel Féau, Charles-Marie Jottras annonce que les étrangers fortunés investissent dans l’immobilier pour stabiliser leur portefeuille plutôt qu’au profit des actifs financiers. Pour ces nouvelles fortunes, Paris est devenue leur cible préférée. Nombreux sont ceux qui se sont déjà approprié des hôtels particuliers et pieds à terre qui valent plus de 4 à 5 millions d’euros. Les transactions réalisées par les étrangers représenteraient à ce jour 8 % des ventes.

Les Chinois très courtisés

Les ressortissants chinois se font encore assez discrets dans l’immobilier haut de gamme. Il n’en reste pas moins que les milliardaires chinois représentent un formidable filon pour l’immobilier de luxe français selon toujours les experts du secteur. Les promoteurs immobiliers ont alors mis en oeuvre divers dispositifs afin de consolider et développer les relations amicales et économiques entre la France et la Chine. On peut citer entre autres la création d’un club d’affaires ou le Chinese Business Club par Harold Parisot. Une rencontre est d’ailleurs prévue pour le 25 février prochain où de grandes entreprises françaises et chinoises seront attendues. Le réseau Barnes présidé par Thibault de Saint Vincent a également mis en place une association franco-chinoise regroupant experts, architectes, notaires et avocats pour la promotion de l’investissement en Europe.

Des chiffres en parfait contraste avec la situation actuelle des Français

Bien que les promoteurs immobiliers courtisent les acquéreurs étrangers, rappelons que le stock de biens immobiliers résidentiels est peu important en France. Ceci est dû à la carence de constructions neuves. Parmi les grandes acquisitions enregistrées, l’on mentionnera la vente d’un château situé à 35 km de capitale. La forteresse a été vendue à 20 millions d’euros à un magnat russe. Le prix moyen de l’immobilier résidentiel enregistre la plus importante hausse connue à ce jour, et de nombreux biens d’exceptions cherchent encore preneurs. Sur l’avenue Foch, le Palais Montmorency est mis à prix pour 100 millions d’euros. Dans le Vaucluse, le Château de Sannes est mis en vente à 25 millions d’euros. Ces chiffres font rêver. Impuissants, les cadres de la Banque de France ne peuvent pour leur part que constater le phénoménal surendettement des particuliers français.